lundi 22 février 2010

La maison de mes rêves : nid d'aigle…







Il tisse les branches comme d'autres les fils de soie. Patrick Dougherty tresse ces gracieux édifices depuis vingt cinq ans, pour lui l'arbre est une créature mouvante qui renvoie l'homme à ses peurs enfantines. La fabrication de telles structures lui prend, après les repérages faits, environ trois semaines, elles résistent vaillamment aux intempéries pendant un an puis retournent doucement à l'humus qui les a vu naître.


2 commentaires:

  1. ça me rappelle les structures géantes dans Max et les Maximonstres !

    RépondreSupprimer
  2. je pense que ce n'est pas un hasard !

    RépondreSupprimer